Ascq-Orchies : une ligne se meurt pour mieux renaitre...

Publié le 28 Mai 2015

Si l'arrêt de la desserte de la ligne Ascq-Orchies a surpis par sa brutalité, nous savions qu'elle était très dégradée et devenait de moins en moins attractive pour ses usagers. Le Conseil régional a provoqué une 1ère rencontre avait eu lieu avec les élus des villes concernées et la SNCF. Elle avait abouti au lancement d'une étude des devenirs possibles de cette ligne à long terme confiée au SMIRT. Au moment où le rendu de cette étude devait intervenir, nous apprenions par la SNCF pour des raisons de sécurité et de risque, que la ligne devait baisser sa vitesse à 20 km/h, ce qui entrainait de facto sa fermeture liée au trop longs temps d'attente ainsi créés aux passages à niveau.

 

Nous avons donc été contraint à envisager de façon accélérée à nous déterminer quand au devenir de cette ligne. Pour le Conseil Régional cette ligne doit revivre, le Vice-Président Alain Wacheux - et là il faut lui rendre hommage- a réussi à faire inscrire la reconstruction (on parle de régération) de cette ligne au Contrat de Plan Etat-Région du moins une bonne partie du financement nécessaire; le reste devra être trouvé auprès d'autres partenaires : SNCF, MEL, CCPC... La Région - qui n'est pas propriétaire- fera un effort tout à fait significatif , si les élus le confirment par leur vote, signe de son attachement à la desserte ferroviaire comme un élément de l'aménagement durable du territoire. C'est un bel enjeu pour tout le territoire de l'est métropole et la Pévèle, dont l'attractivité résidentielle n'est plus à démontrer, mais qui connait des problèmes de mobilité importants venant en partie contribuer à l'engorgement aux heures de pointe de la métropole Lilloise. Le Débat Public organisé sur le territoire de la Communauét de Commune Pévèle Carembault a montré que les enjeux de la mobilité constituent la première attente de la part de la population et des acteurs de la société civile. La desserte et la l'accès à la mobilité a été au coeur des débats : le plus grand nombre d'occurence, le plus grand nombre de propositions, le plus identifié comme prioritaire.

Nous aurons désormais 3 ans -le temps de la régéneration de la ligne - pour être au Rendez-Vous d'un véritable Projet de territoire, qui remobilise les clients du train, qui améliore le service de desserte notamment avec de nouveaux horaires plus adaptés, qui hiérarchise différemment les gares pour une desserte optimale, qui réduise le pont noir du rebroussement de Ascq, qui intègre un meilleur aménagement urbain de valorisation des gares comme poles multimodaux et qui recherche un terminus plus adapté aux attentes de correspondance et de liens à d'autres modes de transport (ce pourrait être Pont de Bois). Cette ligne pourrait faire l'objet d'un contrat de ligne multipartenarial. Ce doit être l'objet d'une mobilisation de tous, être au rendez-vous d'un projet collectif qui n'oublie pas de donner la parole aux usagers actuels et futurs. Un comité de ligne dédié sera consacré au dialogue avec ceux-ci.

Dominique Plancke le Président de la Commission Transport a veillé au mieux à l'information la plus totale sur cette situation dommageable qui résulte d'un défaut très ancien d'anticipation de l'usure de cette ligne. Aujourd'hui devant le fait accompli, nous pouvons cependant espérer qu'il en renaitra une situation plus pérenne et satisfaisante. En attendant c'est un véritable transport à la demande de substitution qui sera mis en place pour les usagers existants de la ligne.

Myriam Cau Présidente du Comité de Ligne Métropole Lilloise

 

Gare d'Ascq

Gare d'Ascq

COMMUNIQUE DE PRESSE DU CONSEIL REGIONAL

Ligne ferroviaire Ascq/Orchies : après l’arrêt des circulations par SNCF Réseau, le Conseil Régional reconstruit la desserte du territoire

Après l’annonce par SNCF Réseau de l’arrêt de la circulation des trains sur la ligne Ascq-Orchies, le Conseil Régional organise un service de substitution, et propose de construire un service rénové avec la Communauté de communes de Pévèle Carembault et la Métropole Européenne de Lille.

Ce jeudi 28 mai, SNCF Réseau a organisé une rencontre sur la situation et le devenir de la ligne ferroviaire Ascq-Orchies. Les élus du Conseil Régional étaient présents, ainsi que ceux des communes desservies et de la Communauté de Communes du Pévèle Carembault.

Après plusieurs mois d’exploitation au ralenti, SNCF Réseau a annoncé la fermeture de la ligne dès la fin de cette semaine pour des raisons de sécurité, l’état de la voie imposant aux trains des vitesses de moins de 20 Km/h.

Les élus régionaux * prennent acte de cette fermeture due à l’absence d’entretien suffisant, depuis des années, par le propriétaire du réseau.

Alain WACHEUX a indiqué : « J’ai immédiatement demandé à la SNCF de mettre en place un service de substitution pour les usagers. Des taxis seront mis à leur disposition dès ce lundi 1er juin. D’autre part, nous avons fait inscrire 16,8 M € pour cette ligne, dans le contrat de Plan Etat Région qui sera proposé au vote de l’Assemblée Régionale le 18 juin. Les travaux devront être réalisés sous deux à trois ans. »

Dominique PLANCKE a précisé : « Nous avons fait réaliser par le SMIRT** une étude sur le potentiel de cette ligne, et consulté les élus de Pévèle Carembault, la Métropole Européenne de Lille et le Conseil Départemental. La ligne rénovée et prolongée entre Orchies et la gare de Pont de Bois à Villeneuve d’Ascq permettra d’améliorer la desserte de la métropole et de la Pévèle : une telle liaison complétera la ligne Valenciennes-Lille ».

Myriam CAU a conclu : « Je propose la mise en place d’un contrat de ligne avec les communes desservies, la Métropole et le Département. Le projet doit développer l’habitat autour des gares et être multimodal : train + vélo + métro + autocars. Et ce contrat de ligne sera suivi par un comité avec les usagers et les habitants ».

Rédigé par myriamcau.fr

Publié dans #Mobilité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

VIGNERON 17/06/2015 16:30

Mme Cau, j'habite Cysoing et je sais que vous parlez d'usagers qui n'existent pas aujourd'hui ! il n'y a aucun usager sur cette ligne..ou alors tout juste 5 ou 6 ? certes les horaires ne sont pas adaptés aux horaires de travail (qui prendrait un train à 6h10 pour se rendre à Ascq ?), mais en +, de porte à porte, il est + rapide de prendre sa voiture que de prendre ce train+métro+trajet à pied ou bus pour regagner son travail sur la métropole. D'autant, à titre d'exemple, que Cysoing, par exemple, n'est qu'à 16km de Lille. En quoi est ce intéressant de prendre 2 ou 3 transports qui rallongent le temps sur la route, et la fatigue, pour 16km, plutôt que de prendre sa voiture ? aucun intérêt.